Le vin rosé de plus en plus tendance, et pas juste un produit de saison !

Le rosé, un cru qui prône la fraîcheur. Compromis entre le vin rouge et le vin blanc, ce vin adopte des tons clairs (rose saumon, couleur pêche, etc.) ou des tons plus prononcés entre le rouge et le rose (couleur fruits rouges). Aux saveurs d’été, le vin rosé s’adapte actuellement à toutes les saisons. Découvrez le rosé, un vin jeune qui a su charmer les fins palais.

Le vin rosé : jeune, frais, fruité !

Le rosé, un vin au goût doux, apprécié pour sa robe fluide et son goût moins prononcé en tanins. Le vin rosé a un goût entre le vin rouge (assez marqué) et le vin blanc (fruité). Ce vin se déguste frais, et si nécessaire, ajoutez-y des glaçons. Sa durée de macération est assez courte (2 à 5 années après son élaboration) et il se déguste jeune. Cette courte durée ne permet pas à la peau du fruit de macérer dans le jus et ne lui offre donc pas ses pigments rouges. Petit conseil : pour éviter de « diluer » le vin et sa saveur avec des glaçons normaux, essayez le raisin congelé pour rafraîchir votre vin rosé.

L’art de bien déguster son rosé

Pour l’apprécier, sentez ses arômes. Ressentez les saveurs qui s’y dégagent. Les goûts sont généralement tournés vers les fruits rouges ou fleurs aux senteurs douces (fraise, framboise, rose, par exemple). La couleur de votre rosé joue un rôle essentiel au goût de celui-ci. En effet, plus il sera clair et moins il aura un goût tannique (hormis les cépages qui offrent un goût et/ou une couleur plus prononcée). Si votre vin rosé adopte un ton rose foncé ou des tons jaunâtres, cela signifie généralement qu’il a été macéré plus longtemps. Explications : pour connaître l’âge de votre vin rosé, il suffit d’observer sa couleur. En effet, le vin rosé le plus jeune aura une teinte violette ou violacée. Ensuite, par ordre de vieillissement, celui-ci adoptera sa robe rose et puis rouge cerise. Du vieux rosé sera quant à lui couleur saumon et tournera vers des teintes orangées ou jaunes. La tendance du moment, le vin rosé très clair qui s’apparente au vin blanc.

En accompagnement, des plats raffinés

En entrée avec des salades, ou entrées froides. Le rosé se marie avec des entrées tout en fraîcheur. Salade de tomate, tartare de saumon, par exemple. Ce vin s’accommode également avec les viandes blanches et les grillades. Le rosé aux saveurs fruitées plus marquées sera parfait lors des apéritifs, avec ou sans glaçons, mais impérativement bien frais. Accompagné de quelques petits cocktails, tapas au fromage frais, etc., il est apprécié pour sa saveur légère avant un repas. Les plats légers sont à l’honneur avec du vin rosé. Néanmoins, vous pouvez, toutefois, déguster celui-ci avec des plats tels que les lasagnes, taboulés, etc. Les repas trop consistants (raclette par exemple) sont mis à l’écart. Quant aux desserts, privilégiez les salades de fruits, les glaces, gâteau (glacés ou non), et notamment les fruits de saison frais.

Accord mets vins : que boire avec de la pâtisserie ?
Retour sur le phénomène « vin bleu » ou « vindigo »